Que ce soit en veste, chemise, pantalon ou encore jupe, le jean se décline à l’infini et s’impose comme une pièce classique indétrônable de notre garde-robe. Tout le monde porte du jean, cette matière est omniprésente dans notre quotidien, mais est-ce que nous connaissons sa véritable histoire, ses origines, comment est-ce qu’il est produit et par qui ? Plus important encore, quel est son impact social et environnemental ?

L’histoire du jean : tout ce que vous devez savoir sur le célèbre denim

Apparu dans les années 1800, le terme « jean » faisait référence à un tissu de coton sergé utilisé dans la confection de pantalons. Mais très rapidement, le nom du textile est devenu par extension celui donné au vêtement. Les jeans, aussi appelés "jeans denim", étaient à l’origine fabriqués dans cette matière, dans la ville de Nîmes. Le jean traditionnel que nous connaissons tous aujourd’hui a été breveté en 1873 par Jacob Davis, tailleur, et Levi Strauss (plus connu sous le nom de Levi’s aujourd’hui), propriétaire d’une entreprise de textile basée à San Francisco.

A l’origine, le jean est un solide vêtement de travail permettant aux mineurs, ouvriers et fermiers Américains de travailler confortablement. Le denim se démocratise aux États-Unis dans les années 1920 et 1930 et devient le vêtement de loisir par excellence. Les jeans débarquent en Europe à cette époque, lorsqu’émerge chez les Européens une fascination pour le cinéma hollywoodien. Le jean devient alors le symbole du « free spirit américain ». Ancien vêtement de l’ouvrier Américain, le jean est porté par le jeunesse urbaine du monde entier dès les années 1950. Dans les années 1980, la production de denim européen se développe progressivement avec des marques françaises et italiennes comme Fiorucci et Marithé.

jeune femme portant un jean

La place du jean dans l’industrie de la mode

De nos jours, toutes les marques fabriquent et vendent des jeans qui sont accessibles à tous les porte monnaies dans une multitude de styles. Le jean est l’un des vêtements les plus vendus au monde mais également l’un des polluants en termes de fabrication. En effet, il faut 10 000 litres d'eau pour produire un pantalon en jean ! Soit l'équivalent de 180 douches.

De plus, la production de jean implique un grand nombre de différents acteurs du textile répartis dans le monde entier. Dans son guide, « Le revers de mon look », l’Agence de la Transition Ecologie (ADEME) explique que : « pour fabriquer un jean, par exemple, on utilise du coton cultivé en Inde ou en Afrique générant de nombreux impacts environnementaux et sociaux, teint dans un autre pays, renvoyé en Asie pour la confection afin d’être finalement vendu en France et partout dans le monde. Il peut ainsi faire le tour de la planète ! » Dans chacun de ces pays, à chacune des étapes de son cycle de vie, ce vêtement a de lourdes conséquences environnementales et sociales.

jeans sur cintres

En termes de coût environnemental, la production ultra-mondialisée du denim et les trajets des matières d’un continent à l’autre sont responsables d’une empreinte carbone importante pour un seul article. Ainsi, de la récolte du coton jusqu'à son arrivée dans les rayons, on estime qu'un jean peut parcourir jusqu'à 65 000 km soit environ 20 kg à 40kg d’émissions de CO2 en moyenne (pour comparer un vol Paris-Londres émet un peu plus de 50 kg de CO2 par passager). La production de jeans représente également un coût humain : le jean est la plupart du temps cousu dans des ateliers par des personnes dont les conditions de travail sont difficiles et dont les salaires sont bas. Toujours d’après l’ADEME, seulement 1 à 5% du prix d’un jean est consacré aux salaires de la main d’œuvre.

La révolution verte du jean

Néanmoins, une révolution verte du jean est en train de se développer. Critiquées pour son impact environnemental négatif, les marques fabricantes de jean suivent la tendance actuelle et s’engagent enfin à produire de façon plus écologique et éthique. De plus en plus de marques fabriquent des jeans à partir de coton biologique ou recyclé, ou à partir de fibres telles que le lin ou le chanvre dont la culture est moins gourmande en eau et en pesticides. C’est notamment le cas de l’entreprise Bossa, un sous-traitant turc du groupe Inditex (Zara, Bershka…) qui utilise du coton 100% recyclé.

"En tant que clients, demandez aux entreprises, aux marques, "comment est fait mon jean ?  D’où vient ce prix ? Dans quelles conditions travaillent leurs ouvriers ? Quelles sont leurs critères environnementaux ?" Je vous en prie, demandez-leur !"

implore Besim Osek, le directeur du développement de l'entreprise Bossa, basée à Adana dans le sud de la Turquie.

jeune femme portant une veste en jean, avec des fleurs à la main

Une autre alternative à l’achat de jeans est la location. Créée en 2012 par Bert van Son, Mud Jeans a ajouté à sa collection de jeans à vendre, des jeans à louer. En effet, pour 7,5 euros par mois et un droit d'entrée de 20 euros, chacun(e) peut louer un jeans et décider entre plusieurs options au bout de onze mois : le rendre pour le recycler, l'échanger contre un nouveau et la même cotisation mensuelle ou le conserver.

Découvrons ensemble une marque adhérente à ViJi et spécialisée dans la fabrication de jeans écoresponsables. Fairblue Jeans est une toute nouvelle marque française créée en 2019. Animée par une conscience écologique forte et une volonté de réduire son impact au maximum, elle s’engage à produire des jeans selon les dernières tendances, fabriqués dans les meilleures qualités de denims italiens. La marque FairBlue Jeans utilise des procédés de fabrication éthique et écoresponsable et produit des jeans végans grâce auxquels elle économise 70% d’eau et utilise 65% de produits en teinture en moins par rapport à la fabrication d’un jean traditionnel.

Jean avec l'étiquette FairBlue, marque adhérente de ViJi

L’industrie de la mode est de plus en plus consciente de l’impact environnemental et social du jean. Soutenir l’innovation et mettre en avant les bonnes pratiques de production et de distribution d’un jean écologique, c’est tout l’enjeu de ViJi.

Vous pouvez en apprendre plus sur l'impact désastreux de l’industrie du jean sur l’environnement avec le film-documentaire internationalement primé RiverBlue.

Affiche du film-documentaire RiverBlue

BONUS : Lien vers un film-documentaire internationalement primé : RiverBlue qui expose l’impact désastreux de l’industrie du jean sur l’environnement. https://www.watchriverblue.eco/


Rédaction : Sirandou Dia


Retrouvez ViJi sur :
Facebook
Twitter
Instagram


Abonnez-vous au blog pour être notifiés des prochains articles


Sources

https://www.vogue.fr/mode/article/lhistoire-du-jean-tout-ce-qu-il-faut-savoir-sur-le-celebre-denim-de-levis-a-dior

https://www.thegoodgoods.fr/tgg-news/generale/le-denim-quel-est-l-impact-social-et-environnemental-de-nos-jeans

https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception-27-octobre-2019

https://fr.fashionnetwork.com/news/Mud-jeans-renforce-son-positionnement-ecoresponsable,1233594.html

https://www.thegoodgoods.fr/tgg-news/generale/podcast-mode-responsable-bert-van-son-mud-jeans-louer-et-recycler-des-jeans-a-l-infini(location d’un jean)

file:///C:/Users/diasi/OneDrive%20-%20etu.unistra.fr/STAGE%20VIJI/le-revers-de-mon-look.pdf

https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/carnet-vie-jean.pdf

https://www.leparisien.fr/societe/le-jean-fait-sa-revolution-ecologique-08-06-2019-8089149.php