C’est bientôt la rentrée scolaire ! Mais avant cela il faudra passer par la case achats de nouveaux vêtements, une tradition dans de nombreuses familles qui profitent de la rentrée pour renouveler leur garde-robe. Mais faut-il acheter des nouveaux vêtements à chaque nouvelle rentrée ?

Fournitures scolaires : un sac, un carnet et un laptop

Rentrée scolaire et frénésie d’achats

Si l’heure est aux vacances et à la détente, force est de constater que la rentrée approche à grands pas. Bien qu’elle reste soumise à l’évolution de la situation sanitaire, celle-ci devrait avoir lieu comme prévu en septembre. Chaque année, nombreux sont les ménages qui font de nouveaux achats de vêtements en vue de préparer la rentrée.

La rentrée scolaire représente un moment phare de l’année commerciale des marques et des experts du retail, qui réalisent une part importante de leur chiffre d’affaire. Les marques saisissent cette opportunité pour attirer de la clientèle en magasin, ou sur internet, par quelques remises alléchantes. Ces quelques offres commerciales séduisent une grande partie des ménages qui sont à l’affût de bonnes affaires afin de renouveler la garde-robe familiale à moindre coût. Pour la rentrée des classes 2019, le budget global consacré à la rentrée des classes s’élevait à 484 euros par enfant dont approximativement 105€ attribués aux achats de nouveaux vêtements. La rentrée scolaire est une forte période de consommation marquée par une frénésie d’achats s’installant chez les familles qui souhaitent équiper au mieux leurs enfants.

enfants sur le chemin de l'école

Ainsi, chaque année, on estime que plus de 1 500 tonnes de vêtements sont achetés pour la rentrée des classes en Europe. En moyenne, pour chaque enfant, on achète 4 T-shirts, 3 pantalons, 2 robes, 3 survêtements, 3 paires de chaussures de sport, 2 paires de chaussures scolaires, 3 pulls et 2 manteaux sur l’année. Pourtant, une grande partie de ces vêtements - 170 tonnes selon une étude réalisée par le site Tiendeo – est laissée à l’abandon dès le début de chaque année scolaire. La plupart sont rangés au placard mais plus de 10% sont jetés ! Seulement 25 à 50% des vêtements sont réutilisés par le même enfant d'une année à l'autre. Heureusement, une seconde vie est de plus en plus accordée aux vêtements qui ne vont plus ou ne plaisent plus. 60% sont donnés aux frères et sœurs et 34% sont donnés à des ONG ou à des associations caritatives.

pile de chaussures

Adopter une démarche écoresponsable : devenir un consom’acteur

Ce gaspillage vestimentaire et cette frénésie d’achats nous poussent à nous interroger sur la nécessité de tout ces nouveaux achats. Il ne s’agit pas de s’interdire d’acheter des vêtements mais de se responsabiliser en tentant d’adopter une démarche éthique et responsable lorsqu’on achète de nouveaux vêtements.

Le premier pas vers un comportement davantage éthique et responsable commence tout d’abord par une mûre réflexion sur ses besoins avant de faire de nouveaux achats. Tout d’abord, il est recommandé de faire un tri dans sa garde-robe afin de mettre de côté les vêtements qu’on ne porte plus et d’identifier ceux dont en a besoin. Ensuite, il est conseillé de faire une liste des affaires qu’on va devoir acheter pour ne pas s’éparpiller lors de ses achats.

De plus, il est nécessaire de prêter attention aux caractéristiques sociales, environnementales et éthiques des produits qu’on prévoit d’acheter. A travers l’application développée par ViJi, les consommateurs auront des éléments de décision éthiques grâce à des indicateurs sur les conditions sociales et environnementales de production.

Image vectorielle d'une femme scannant des vêtements avec son portable

Cette année, dans le contexte de crise sanitaire et économique, il est préférable de privilégier le made in France et se tourner vers des enseignes de proximité ! Acheter français, c’est non seulement choisir des produits reconnus pour leur qualité mais aussi un moyen de consommer local et responsable en minimisant l’impact environnemental et en soutenant l’économie nationale et le savoir-faire français. Ensuite, il est préférable de privilégier des articles de qualité que l’on pourra garder longtemps ou qui sont fabriqués à partir de matière écoresponsable ou recyclée. Mais vers quelle marque se tourner ? Découvrez Second Sew, une marque qui crée des vêtements pour bébés et enfants confectionnés à partir de tissus revalorisés.

Bonus : Guide ADEME : quelles fournitures scolaires pour un cartable écolo ? https://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/produits-ecoresponsables/fournitures-scolaires-cartable-ecolo


Rédaction : Sirandou Dia


Retrouvez ViJi sur :
Facebook
Twitter
Instagram


Abonnez-vous au blog pour être notifiés des prochains articles


Sources

- https://www.novethic.fr/actualite/social/consommation/isr-rse/le-chiffre-plus-de-170-tonnes-de-vetements-gaspilles-chaque-annee-a-la-rentree-des-classes-146261.html

- https://www.youtube.com/watch?v=vFM_2m23_oE

- https://www.reponse-conso.fr/enfants-une-tenue-made-in-france-pour-la-rentree-scolaire/

- https://www.adsvisers.com/rentree-classes-2019-francais-sy-preparent-strategies-marketing-mettre-place/

- https://www.bilbokid.com/rentree-scolaire-un-temps-fort-pour-les-marques-de-la-famille/

- https://www.sitel.com/fr/blog/les-marques-misent-sur-la-rentree-scolaire/