Découvrez PANDO, partenaire de ViJi depuis décembre 2020, à travers l'interview de Laëtitia Hugé.

Qu’est-ce que PANDO ?

PANDO est une société de conseil en mode éco-responsable qui accompagne les acteurs de la filière mode qui souhaitent lancer, approfondir ou parachever une démarche durable et responsable.

Quel est votre rôle au sein de PANDO ?

Je suis la co-fondatrice de PANDO avec Stéphane Piot.

Quels sont vos constats de l'industrie textile aujourd'hui ?

Il y a une prise de conscience générale sur les impacts écologiques et sociaux négatifs de notre industrie, tant des pouvoirs publics, que des professionnels de notre secteur, que aussi des consommateurs, grâce notamment au travail des ONG. C’est très encourageant, même si la tâche est immense car on le sait notre industrie doit se réinventer. Nous sommes au bout d’un cycle dans lequel nous avons amené notre filière dans une frénésie de toujours plus, plus vite et moins cher. Nous savons que ce n’est pas durable et le modèle doit évoluer vers plus de circularité. Cela prendra du temps mais il y a aujourd’hui une volonté globale de se transformer.

Quelle est votre vision de la mode responsable ?

Le fait est que nous avons à ce jour tellement produit de vêtements que nous pourrions subvenir à nos besoins pour des décennies. Il faut donc inventer un modèle qui ne s’appuie pas uniquement sur du neuf mais bien sur des produits, des textiles et des fibres existants. L’économie circulaire est le modèle vers lequel la mode doit tendre. Cela implique une réflexion en amont dès la conception des produits afin de favoriser le recyclage, le surcyclage. Quand on ne peut pas s’appuyer sur des textiles existants, c’est aussi une réflexion sur les matières à utiliser afin de réduire leur impact. Je crois beaucoup à l’innovation en matière de textiles techniques notamment où on est encore très dépendant du polyester sans alternative satisfaisante à ce jour. La mode responsable passe aussi par une évolution du modèle économique des acteurs en allant chercher des nouveaux services comme la location ou la réparation par exemple. Il ne faut pas oublier le rôle majeur du consommateur qui doit aussi devenir responsable dans ses actes d’achat et d’usage. Enfin, la mode responsable c’est revenir aux fondamentaux de la mode sur la saisonnalité des collections, leur rythme et leur quantité.  Je pense que c’est avant tout une question de bon sens : la mode n’est pas jetable, elle est désirable et doit devenir durable et responsable.

Quels outils PANDO met en place pour apporter des solutions ?

Nous pensons que beaucoup de professionnels mènent des actions de développement durable sans forcément les identifier comme telles. Nous proposons donc toujours à nos clients de faire leur profil RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) afin de pouvoir nous appuyer dessus dans une démarche positive. Il est très valorisant pour une entreprise et surtout ses employés de mettre en lumière des actions du quotidien qui entrent dans une démarche durable. Nous avons mis en place un outil qui permet à des petites et moyennes entreprises de faire ce diagnostic ou profil RSE en quasi-autonomie pour un budget accessible. Nous avons également développé une plateforme digitale accessible sous abonnement dans laquelle nos clients peuvent trouver des informations sous format de magazine, vidéos, podcasts, webinaires et boites à outils sur la mode éco-responsable. L’idée là encore est de donner de l’autonomie à nos clients avec un accès à de l’information qualifiée, centralisée sur un sujet encore trop mal connu et documenté à ce jour. Et bien sûr nous menons des missions d’accompagnement auprès de nos clients qui peuvent être sur les valeurs de l’entreprise, les achats responsables ou l’éco-conception par exemple.

Quelle est la perception de PANDO par rapport à ViJi ?

Nous partageons une expérience et une vision communes de notre industrie. Nos valeurs quant à la mode responsable se rejoignent pour apporter au marché des solutions simples, concrètes et efficaces afin de rendre notre filière plus vertueuse. Une des difficultés que nous percevons sur le terrain est le besoin de transparence et de traçabilité de la chaîne d’approvisionnement. Nous pensons que ViJi met en place une alternative intéressante pour gérer cette problématique.

Pourquoi PANDO souhaite se rapprocher de ViJi?

Nous avons à cœur de connaitre les acteurs qui contribuent à rendre notre industrie plus vertueuse et quand cela nous semble opportun de créer des passerelles. C’est ce que nous faisons avec ViJi car nous pensons que ViJi est un acteur très pertinent pour nos clients. Notre rôle chez PANDO est d’aller chercher les données RSE chez nos clients, de les analyser afin de mettre en place une stratégie RSE que nous pouvons accompagner. ViJi agit sur la gestion de ces données de façon fluide et automatisée afin de pouvoir la suivre dans le temps, la faire vivre et évoluer et surtout de pouvoir communiquer dessus en toute transparence.

Quel intérêt PANDO voit à se rapprocher de l’écosystème ViJi ?

L’offre de ViJi est un maillon technologique qui s’intègre parfaitement dans l’offre de PANDO pour le bénéfice de nos clients et vice versa. Nous travaillons l’un et l’autre sur les mêmes données d’une entreprise mais nous n’en faisons pas la même chose. ViJi va gérer la donnée, la vérifier pour atteindre un niveau de transparence et de traçabilité sans faille. PANDO analyse la donnée avec expertise métier pour la mettre en regard de référentiels clés comme l’ISO 26000 et les ODD puis accompagne sur la stratégie RSE de l’entreprise afin de faire évoluer la donnée RSE vers toujours plus de transparence et de durabilité. Le partenariat ViJi et PANDO permet à nos clients respectifs de boucler le cercle vertueux de la RSE.


Retrouvez ViJi sur :
Facebook
Twitter
Instagram


Abonnez-vous au blog pour être notifiés des prochains articles