Le week-end dernier avait lieu le salon Made In France à Paris. Lors de cet événement, plus de 500 exposants sont venus présenter leurs produits et animer des conférences, abordant des thématiques telles que la mondialisation ou encore l'impact de la production française, devant plus de 70 000 visiteurs. Mais qu'est-ce que le "made in France" exactement, et pourquoi provoque-t-il un tel engouement ?

Une initiative positive...

étiquette sur un pull indiquant "fabriqué en France"

Le "made in France" présente des atouts concernant l'économie et le rapport du client avec la marque.

En achetant des produits "made in France", on soutient l'économie locale, la création d'emplois et le savoir-faire français. Par exemple, en choisissant le "made in France" une fois sur deux pour l’achat de nos chaussures, on conserve entre 55.000 et 160.000 emplois. L'adaptation de l'offre en fonction de la demande est aussi plus réactive, et ce réduisant la quantité d'invendus et la surproduction.

On aurait aussi tendance à penser que le "made in France" garantit un produit durable, de qualité, à la fabrication artisanale. Pourtant, ce n'est forcément pas le cas...

...mais pas parfaite

jeune femme cachée derrière un tissu, on ne voit que ses yeux bleus

Un produit est "made in France" s'il y a subi la dernière transformation substantielle, et seulement 45% de la valeur ajoutée du produit doit être faite en France. Autrement dit, le tissu d'un t-shirt "made in France" peut très bien provenir de Chine, par exemple. Et c'est d'ailleurs très souvent le cas. En France, il est très difficile de trouver des producteurs de matières premières, et le coût de la main d'oeuvre est beaucoup plus élevé. Il n'est donc pas rare que les produits soient réalisés à l'étranger, et qu'ils ne subissent que quelques transformations finales en France seulement.

On peut toujours se reposer sur les labels, en l'occurrence, le label Origine France Garantie certifie une part de production française plus importante.

L'obtention de la certification [Origine France Garantie] se fait sur deux critères cumulatifs que les entreprises doivent nécessairement satisfaire pour l'obtenir : entre 50 % et 100 % du prix de revient unitaire est français et le produit doit prendre ses caractéristiques essentielles en France.

Ajoutons d'ailleurs que les employés français ne travaillent pas toujours dans de meilleures conditions qu'à l'étranger, les ateliers et les équipements pouvant être désuets et les salaires ne permettant pas toujours de vivre correctement.

Quant à l'empreinte carbone, elle est en effet réduite si tout provient de France, mais dans le cas fréquent où la matière première provient d'ailleurs, les trajets sont multipliés et l'impact n'en est que plus important.

Un pas vers une consommation plus responsable

Le "made in France", comme toute initiative RSE, est un pas vers une consommation plus éthique et responsable. Toutefois, il faut garder en tête que c'est une solution parmi d'autres, et qu'elle ne résout pas tous les problèmes à elle seule. En tant que consommateur, on peut facilement être tenté par la facilité, et se convaincre qu'acheter des produits "made in France" suffit, mais il reste encore beaucoup à faire pour réduire l'impact du textile sur l'environnement et améliorer les conditions de vie des ouvriers. En réduisant sa consommation par exemple... ;)

Sources :
www.originefrancegarantie.fr
douane.gouv.fr
www.economie.gouv.fr
www.consoglobe.com
www.blog.ubiconseil.fr