« Végan », c’est un mot qu’on entend souvent dernièrement. La première idée qui nous vient à l’esprit lorsqu’on entend ce mot est le régime alimentaire qui consiste à éliminer tous les aliments d’origine animale. Or, être végan ne passe pas seulement par l’alimentation, mais aussi par le style de vie et notamment la garde-robe. Nous nous sommes donc intéressés à la place du végan dans le textile.

S’habiller végan, qu’est-ce que ça veut dire ?

S’habiller végan revient à acheter des vêtements dont aucune composante n’est d’origine animale. Pour les vêtements, les principales matières à éviter sont donc l'alpaga, l'angora, le cachemire, le cuir, le duvet, les plumes, le feutre, la fourrure, la laine, le mohair et la soie. Pour connaître la composition d’un vêtement, il suffit de lire son étiquette.

Vestes en cuir

Choix des matières et de la fabrication

Consommer végan dans le textile équivaut à acheter des articles faits avec des matières respectueuses de l’environnement. Mais après avoir éliminé toutes les matières d’origine animale que reste-t-il réellement comme choix pour le consommateur ? Premièrement, le consommateur végan peut se tourner vers les matières biologiques qui contribuent au développement d’une agriculture sans pesticide et respectueuse de l’environnement. Il peut également privilégier les matières naturelles biodégradables et végétales comme le lin, le bambou, la jute. Afin de réduire son impact écologique, il est également recommandé de favoriser les matières naturelles locales afin de réduire le coût environnemental lié à leur transport. Si vous souhaitez entrer dans une démarche végane, une autre option s’offre à vous : les fibres recyclées qui sont issues de textiles usagés. Par exemple, le polyester, souvent critiqué pour son origine chimique, est aujourd’hui un matériau qui se recycle facilement en textile fibre. C’est notamment le cas de certaines bouteilles d’eau qui deviennent des polaires ! Consommer végan, c'est généralement vouloir réduire son impact sur l'environnement. Par conséquence, beaucoup optent pour une consommation qui réduit les déchets mais également la consommation d'eau et d'énergie.

Tissus en lin

Intérêt et limites du végan dans le textile

L’entrée du végan dans l’industrie du textile permet d’amorcer une transition vers une production plus écologique et responsable en réduisant la consommation de produits d’origine animale. Pour autant, la fabrication des produits végans est-elle réellement plus respectueuse de l’environnement que celle des produits d’origine animale ?

Prenons l’exemple du cuir qui est l’une des plus importantes matières premières d’origine animale utilisées dans l’industrie textile. Il est traité avec de nombreux produits néfastes pour l’environnement et les ouvriers (le chrome par exemple) et surfant sur la tendance actuelle du végan, les marques ont multiplié leur offre de cuir végan. Toutefois, le cuir artificiel est essentiellement créé à base de composés dérivés du pétrole. Or, cette filière est loin d’être un modèle d’éco-responsabilité et l’impact écologique d’un sac en cuir artificiel n’est finalement pas moins important que celui d’un sac en vrai cuir traditionnel.

Enfin, il ne faut pas non plus négliger la qualité de la matière utilisée. Les matériaux d’origine animale sont généralement très résistants et sont, à l’image du cuir, prisés pour cela. Au contraire, certains vêtements et accessoires fabriqués à partir de matières artificielles ne le sont pas toujours autant. Or, tout objet qui s’abîme assez vite se transforme alors plus rapidement en déchet (pas toujours recyclé) et ce n’est pas très écologique puisque l’énergie gaspillée à recréer des objets conçus pour remplacer ceux qui ont trop rapidement vécu n’est pas forcément moins importante que la pollution générée par la création, dans l’industrie traditionnelle, d’un objet composé de matière animale.

fumée sortant de cheminées d'usines, illustrant la pollution

Si la mode végane n’est pas forcément un gage d’éco-responsabilité, le consommateur convaincu doit se renseigner davantage sur les procédés de fabrication du vêtement afin de déterminer si les matériaux véganes utilisés pour sa fabrication sont ou non responsables. Pour se faire, il peut recourir à ViJi et son application qui permettront d’aider le consommateur dans sa démarche végane. La plupart des marques véganes avec lesquelles ViJi travaille ont ainsi le souci d’utiliser des matériaux écologiques, comme la marque FairBlue Jeans qui fabrique des jeans 100% à partir de coton organique.


Rédaction : Sirandou Dia


Retrouvez ViJi sur :
Facebook
Twitter
Instagram


Abonnez-vous au blog pour être notifiés des prochains articles


Sources :

https://www.francetvinfo.fr/culture/mode/mode-ethique-durable-responsable-vegan-circulaire-decryptage-avec-des-experts_3293597.html

https://www.artecita.com/blogs/ecoloetrigolo/shabiller-vegan-quest-ce-que-cest

https://www.dressingresponsable.com/veganisme-mode-vegane-vegan/

https://www.bonnegueule.fr/dossier-mode-vetement-responsable-environnement-ecolo/