Si on vous dit "manteaux de fourrure", à quoi pensez-vous ? Sûrement aux renards, aux visons, aux lapins,... Mais savez-vous que beaucoup de vêtements en fourrure sont en fait produits avec de la fourrure de chien ou de chat ?

Peu de gens le savent, une grande partie des vêtements de fourrure sont en fait faits avec des fourrures de chiens ou de chats. Et pour cause, les stratagèmes pour le cacher sont nombreux. Volontairement floues, ou comprenant des abréviations inconnues, les étiquettes s'avèrent souvent mensongères.

« Par exemple, quand il est écrit "raton laveur", "racoon" ou "racoon dog", il s’agit généralement du chien viverrin, un canidé élevé et consommé en Chine. Il a été rebaptisé car les gens refuseraient d’acheter un vêtement avec de la fourrure de chien. » - Isabelle Goetz, chargée de campagne au sein de l’association Peta

Mais, ce qui fait réagir les associations protectrices des animaux, ce sont surtout les conditions dans lesquelles les animaux sont traités. Affamés et maltraités, ils sont entassés dans des cages, souvent blessés par le transport. Gavage, épilation à vif, tout est mis en oeuvre pour obtenir une fourrure de la meilleure qualité possible, notamment du côté des lapins angora, dont 90% de la production se fait en Chine. C'est aussi en Chine qu'on trouve de nombreux chats avec colliers, ce qui veut dire qu'ils ne sont pas errants mais qu'ils ont été enlevés à leurs familles.

Heureusement, il existe des associations qui luttent contre l'utilisation de fourrure animale, comme la Fondation Brigitte Bardot, la SPA, One Voice, PETA ou encore 30 millions d'amis. De nombreuses marques s'engagent également, aujourd'hui, contre la production de fourrure animale.