Qu’est-ce que EuroSIMA ?

EuroSIMA (European Surfboards Industry Manufacturers Association) est la fédération regroupant les entreprises de la filière « Glisse, Action Sports » en Europe.

EuroSIMA regroupe plus de 200 entreprises adhérentes, représentant près de 4000 emplois directs et 1,8 Mds € de CA principalement en France. EuroSIMA a été labellisé “SPL” (Système Productif Local) puis “Grappe d’Entreprises” par l’Etat français (Datar).

Quel est votre rôle au sein de EuroSIMA ?

Je suis le responsable du Cluster EuroSIMA et ma mission principale est : la promotion et le développement économique des entreprises membres.

Mon rôle de manager du Cluster est d’être l’interlocuteur privilégié entre nos entreprises membres et nos partenaires des Collectivités Territoriales, Centres de Formation, Laboratoires de Recherche, Centre de Transfert de Technologies.

Nous sommes des médiateurs entre le secteur privé et le secteur public. Pour cela, il nous faut être au contact permanent de nos entreprises, connaître leurs besoins, leurs attentes, leurs produits, leurs services, leurs stratégies, afin de permettre à nos partenaires de les aider au mieux à développer leurs projets et assurer la pérennité de la filière en lien avec les territoires.

Quels sont vos constats de l'industrie textile aujourd'hui ?

L’industrie textile s’est développée ces dernières années sur un modèle extrêmement instable produisant un système de « fuite en avant » basé sur la nécessité de faire un maximum de volume, afin de préserver des marges maximales, tout en répondant aux attentes des consommateurs qui souhaitaient le meilleur prix, le bon plan et le plus de nouveautés possibles en un minimum de temps.

Cela a engagé toute une industrie dans un système nommé « fast fashion » ou les rotations de collections se devaient d’être toujours plus rapides, de façon globalisée et à moindre coût. Lorsque j’évoque ce constat au sein de « l’industrie textile », je pense particulièrement aux plus gros metteurs en marché de la Mode et non pas aux spécificités des marques de Luxe ou de certaines « niches » de marché. Mais, globalement tout le monde a été entraîné, impacté par ce système entièrement basé sur une offre la plus large, à cadence très régulière et à coût réduit.

Fort heureusement, comme tous les marchés du monde dans une économie libérale, l’offre fini toujours par être dépendante de la demande. Et, depuis plusieurs années maintenant, nous constatons que les attentes des consommateurs ne sont plus uniquement guidées par le prix, mais également par l’attachement à la réduction d’impact environnemental, au recyclage, aux séries limitées fabriquées en circuit court ou à proximité des lieux de vente, ou encore à la responsabilité sociétale des marques textiles quelles qu’elles soient : de niche ou présentes à l’international.

Quelle est votre vision de la mode responsable ?

A mon sens, la mode responsable se doit de penser la circularité des produits afin de réduire l’impact environnemental et sociétal, du sourcing en passant par la fabrication ou l’assemblage des produits et jusqu’à la distribution au client final.

La mode responsable doit être en adéquation avec les besoins et attentes des consommateurs et ne doit plus pousser, à fréquence élevée, des produits à tout endroit de la planète. La mode responsable doit également apprendre à faire de la pédagogie auprès des clients afin de leur faire prendre conscience que la qualité des produits a un coût (tout comme le retour à une proximité de production) mais que ce système aura un bien meilleur bénéfice pour le client final s’il en prend soin et qu’il sait faire les bons choix.

Les marques doivent expliquer leurs stratégies, leurs choix et faire confiance à leurs clients potentiels.

Quels outils EuroSIMA met en place pour apporter des solutions ?


Au sein de notre filière d’activités « Glisse, Action Sports », le textile et la chaussure représentent plus de 80% du CA de nos entreprises membres de l’EuroSIMA. Il est donc important pour nous de sensibiliser nos adhérents aux nouvelles stratégies, aux nouveaux outils permettant de réduire l’impact environnemental et sociétal de nos produits, mais également de leur permettre de développer au mieux leurs projets en France et en Europe.

Nous soutenons leurs initiatives avec l’aide de nos partenaires publics et privés, mais poursuivons également nos actions de sensibilisation, d'information à l’économie circulaire, au développement durable, RSE et de veille économique, afin de leur permettre de mieux communiquer et de répondre aux besoins des consommateurs (workshops, financement, données économiques, veille…).

Il ne faut pas oublier que les terrains de jeux de nos consommateurs / pratiquants sont : l’océan et la montagne. Il nous faut préserver nos terrains de jeux naturels.


Quel est la perception de EuroSIMA par rapport à ViJi ?

ViJi nous semble être un collaborateur de confiance et une réponse adaptée aux besoins de nos entreprises qui souhaitent être accompagnées dans leur process de réduction d’impact environnemental.

Mais, également un partenaire pertinent d’aide à la communication
« responsable » de nos adhérents auprès de leurs clients.

Enfin, la crédibilité et l’indépendance des solutions de ViJi doit permettre aux clients de nos marques adhérentes d’obtenir des informations fiables leur permettant de se repérer sur ce marché et de faire les bons choix de consommation.

Pourquoi EUROSIMA souhaite se rapprocher de ViJi ? : Quel intérêt EUROSIMA voit à se rapprocher de l’écosystème ViJi ?

Nos entreprises adhérentes nous demandent de les aider à obtenir des informations fiables et évolutives sur les meilleures solutions du marché, sur des prestataires en adéquation avec leurs besoins et faisant surtout preuve d’agilité, de réactivité.

Il nous semble que sur cette thématique prioritaire d’engagement de nos membres dans une mode responsable, ViJi peut être le partenaire idoine.

Nous avons pour mission d’être au service de nos entreprises adhérentes et de mutualiser des solutions en réponses à leurs besoins. ViJi nous semble être une réponse adaptée à la volonté de nos adhérents d’être accompagnés dans leur transformation environnementale et digitale sur le marché de la mode, au sein des segments de niche « action sports ».