Ce 29 juillet dernier, nous avons atteint le jour du dépassement. Cela signifie que nous avons utilisé toutes les ressources que la Terre peut produire en un an, et que nos émissions de gaz à effet de serre ont dépassé la quantité absorbable par nos forêts et nos océans. Aujourd'hui, avec notre consommation actuelle, il nous faudrait 1,8 planète pour satisfaire nos besoins. Cependant, bien que la situation se montre critique, il est encore possible, en réduisant sa consommation, de repousser le jour du dépassement en décembre d'ici 2050 ! WWF nous donne de nombreuses astuces pour parvenir, comme les mesures d'économie d'énergie, la réduction de consommation de viande, la limitation du gaspillage alimentaire,... mais savez-vous qu'il existe aussi des gestes éco-responsables dans le domaine du textile ?

10 Gestes simples pour sauver la planète

Lister ses besoins

On sait tous comment ça se passe, quand on fait les magasins. On part à la recherche d'un jean, et une fois qu'on est sur place, on trouve un super top, une chemise en promo, trois paires de chaussettes pour le prix d'une, et quand on sort du magasin, il nous faut toujours un jean, et une deuxième penderie parce que tout ne rentrera jamais dans la commode. Et est-ce qu'on va porter la chemise en promo ? Peut-être, mais les trois chemises qui nous attendent à la maison ne verront plus jamais le jour, et termineront probablement à la poubelle. Lister ses besoins, et se tenir à sa liste, c'est demander à l'enseigne de n'utiliser que les ressources nécessaires, et c'est être sûre que ces achats seront utiles et rentabilisés. Vous voyez ce jean, qui est dans le fond de votre placard, et que vous ne sortez jamais ? La production de ce seul jean a demandé 10 000 litres d'eau, 800g de coton probablement imbibé de pesticides, une quinzaine de bains chimiques, et des heures de travail dont les conditions laissent parfois à désirer (source). Si tout ce travail, toute cette pollution et toutes ces ressources ne servent qu'à décorer votre garde-robe, mieux vaut éviter d'acheter un vêtement sans en avoir besoin.

Favoriser les marchés de seconde main

Leboncoin, Vinted, ça vous parle ? De plus en plus de consommateurs achètent leurs vêtements d'occasion. Peut-être ce système vous intéresse-t-il par rapport au prix. En effet, le particulier qui vendra ses vêtements les mettra à un prix plus bas que le prix d'origine. Mais ce système est aussi très intéressant du point de vue éco-responsable. Au lieu de jeter des vêtements encore en parfait état, et de gaspiller les ressources citées plus haut, le vendeur donne une seconde vie au vêtement, et rentabilise sa production. Alors n'hésitez pas à aller chercher votre bonheur sur ce genre de plateforme !

Privilégier la qualité

Un vêtement de mauvaise qualité va s'abîmer très vite, et il faudra vite le remplacer, tandis qu'un vêtement de bonne qualité durera plus longtemps. Plus vous achetez de vêtements, plus vous consommer des ressources. Alors, un vêtement au lieu de trois, c'est forcément bien plus éco-responsable. L'argument qui revient très souvent à propos des vêtements de qualité, c'est leur prix. Il faut savoir que si vous achetez des vêtements de basse qualité, ils seront effectivement moins chers, mais vous devrez en acheter plus souvent. Au final, vous dépenserez probablement autant d'argent. Et puis, est-ce que ce n'est pas mieux de permettre à la main d'oeuvre d'avoir un salaire plus décent ? ;)

Eviter les lavages trop fréquents

Saviez-vous qu'un cycle de lavage consommait entre 40 et 80 litres d'eau ? Pour faire des économies d'eau, mieux vaut espacer les lavages le plus possible. Ne lancez pas une machine si vous ne remplissez même pas le tambour. Attendez d'avoir suffisamment de linge à laver, et assurez-vous qu'il ait réellement besoin d'être lavé. Parfois, simplement aérer ses vêtements suffit. Il faut savoir qu'en plus d'économiser l'eau, remplir le tambour de sa machine permet d'éviter les frottements, et donc d'éviter de fragiliser vos vêtements !

Bien choisir sa lessive

Certains produits peuvent être bien plus polluants que d'autres. Mieux vaut se renseigner plutôt que d'acheter celle qui a la meilleure odeur, ou le plus beau packaging. Il est également possible de fabriquer soi-même sa lessive. Au moins, vous saurez exactement quels seront ses composants.

Laver à basse température

Plus la température du lavage est élevée, plus votre machine à laver consommera d'électricité. Pour réduire cette consommation, il vous suffit de faire des machines à 30 ou 40°C plutôt qu'à 60°C. Le programme éco réduit également la consommation de ressources.

Opter pour le séchage naturel

Le sèche-linge, vous vous en doutez, consomme aussi de l'électricité. Tout comme la machine, il abîme également les vêtements, les frottements déformant les fibres. Il est donc fortement recommandé d'étendre son linge, geste bien évidemment sans aucune conséquence pour l'environnement. Et si le soleil est au rendez-vous, ou que le vent souffle fort, votre linge sera même sec plus vite que s'il était passé au séchoir !

Réparer plutôt que remplacer

On a tous probablement déjà jeté un vêtement à parce qu'il était troué, ou qu'une couture avait lâché. Sinon, il est encore dans le fond de votre placard, et vous avez sûrement oublié son existence. La couture, ce n'est pas compliqué. Quand un vêtement est troué, vous n'avez pas besoin d'une machine à coudre, simplement d'une aiguille et d'un fil ! Et si vraiment vous ne vous en sortez pas, il existe également des pièces de tissu qui se fixent au fer à repasser, et il existe même des professionnels qui sont là pour réparer les vêtements troués. Alors sortez cette tunique trouée de votre commode, et à vos aiguilles !

Customiser un vêtement abîmé

Si votre vêtement est abîmé, laissez aller votre créativité, et transformez-le pour une tout nouvelle utilisation ! Par exemple, si vous avez troué votre jean, pourquoi ne pas le couper et en faire un short ? Vous avez une chaussette seule et vous avez perdu sa jumelle ? Faites-en une housse de portable. Des vêtements tachés, que vous ne pouvez plus porter ? Faites-en des chiffons, ou encore des éponges zéro déchets comme le propose Brut dans son tutoriel.

Donner ses vêtements

Ce n'est pas grave si vous n'aimez plus un vêtement que vous avez acheté, ou s'il ne vous va plus. Mais au lieu de gaspiller ses ressources en le jetant, accordez-lui une seconde vie en le donnant à des associations. Non seulement vous contribuerez à la préservation de la planète, mais vous aiderez en plus des personnes dans le besoin.

Tous ces gestes ne sont que des habitudes à prendre, et plus il y aura de personnes à les effectuer, plus on repoussera le jour du dépassement. Il n'est pas trop tard pour agir, mais il est grand temps de s'y mettre !

Vous n'êtes pas les seuls à faire des efforts, les marques aussi y travaillent. Apprenez en plus sur la loi contre le gaspillage des invendus ici.